Historique

Les Jardins du méandre sont une réponse au questionnement des promoteurs, Patrick Hamel et Nancy Aubut concernant l'avenir de leur fils autiste âgé de 14 ans en 2009.  Les ressources pour accueillir les adolescents et adultes étant très limitées, pour ne pas dire inexistantes après le programme scolaire qui se termine à 21 ans, ils ont recherché une activité stimulante et valorisante ayant un certain apport à la société à laquelle leur fils pourrait s'occuper.  Ayant bien conscience des limites et des forces des jeunes autistes et sachant le potentiel thérapeutique et leurs intérêt à être en contacte avec les animaux et la terre, l'idée de créer un site agricole pour offrir des activités et de la formation a commencé à germer.

Les promoteurs ont acquis une fermette en territoire agricole à L'Assomption en 2009, ils  consacrent alors leur temps libre à peaufiner leur projet à élargir leurs connaissances en gestion, en agriculture et leur réseau, ils sont maintenant prêt à concrétiser ce projet.  Actuellement, les besoins en formation et en activités occupationnelles sont énormes. Le nombre d'élève qui sortira de nos écoles d'ici quatre ans dépassera de beaucoup la capacité du milieu à les recevoir. Que ferons-nous de ces jeunes adultes?  Comment feront les familles avec ces personnes dépendantes?  Il faut prévoir des alternatives pour supporter les familles afin de maintenir le plus longtemps possible les enfants dans leur milieu naturel, notamment en ce qui concerne le domaine du travail, qui favorisent la participation sociale pleine et entière de ces personnes en leur proposant des rôles sociaux valorisants et des activités occupationnelles variées et stimulantes.

Au printemps 2011, avec l'école Jean-Baptiste Meilleur de Repentigny, ayant à cœur de développer au maximum le potentiel de ses élèves, les professeurs en visite voient toutes les possibilités qu'offre le site.  Un partenariat prend alors forme afin de développer des stages et des plateaux de travail pour les classes de soutien émotif. Quelques activités sont alors initiées afin de développer cette relation et d'évaluer la réponses des participants.  Soit la visite du poulailler, la plantation d'arbres et de fraisiers. La grande majorité des participants ont appréciés ces courtes activités et ont hâte de revenir au printemps. Un travail doit maintenant être fait avec l'équipe école pour développer des activités formatrices, mais la fermette fait d'ores et déjà partie de la programmation de la formation préparatoire au travail ce cette école.

Fort de cette expérience, l'équipe des Jardins du méandre veut développer une offre de services pour les classes en adaptation scolaire des Commissions scolaires de la région, des services de répits et des familles de Lanaudière. Nous sommes convaincus que plusieurs personnes autistes pourront vivre une expérience de loisir et de travail adapté, enrichissante et épanouissante.